Ville d'Oppenau

Un haut-lieu du parapente en plein Parc national

Blick auf die Stadt Oppenau von einer Wiese aus
Häuserreihe entlang eines Baches. Ufer bepflanzt mit Blumen. Im Hintergrund Berge
Blick auf den Buchkopfturm Oppenau bei Sonnenuntergang
Blick auf die Klosterruine von unten

Toute la vallée de la « Rench » est plongée dans le brouillard, ou presque, puisque le village d’Oppenau, la porte d’entrée du Parc National, bénéficie toujours d’un ensoleillement généreux. On n’y connaît pas de nappes de brumes épais, sauf par récit ou en voyant la chape de brouillard couvrant la basse vallée.

La tour « Buchkopfturm » offre une vue fantastique jusqu’à Strasbourg par-dessus les nuages, qui ressemblent, vue du haut, à un océan. Ce n’est pas seulement le village d’Oppenau qui est baigné par le soleil, mais l’âme des habitants est aussi souriante.

Les villageois aiment tant faire la fête que bien manger. La bourgade fait bon vivre, que ce soit en s’attablant pour le déjeuner, en prenant un bain dans la cuve en bois à la ferme « Bader Alm » ou en se reposant dans un refuge rustique. En 2020, la commune d’Oppenau fête son 950e anniversaire et les festivités s’étalent tout au long de l‘année.

La bourgade d’Oppenau se trouve au confluent de deux cours d’eau, la rivière « Rench » et le ruisseau « Lierbach ». Et il est normal que l’homme s’installe là où il y a de l’eau. Toutefois, dans la vallée de la « Rench », les agglomérations s’effilochent parfois jusqu’aux hauteurs de la montagne. Les hameaux appartenant à la commune d’Oppenau sont très épars. Les environs de la localité de Ramsbach, qui en fait partie, sont très appréciés par les randonneurs, surtout en automne, puisque le soleil y parvient toujours à dissiper le brouillard. Par contre, le hameau d’Ibach est un lieu privilégié pour les vacances à la ferme. La ferme-auberge rustique « Bader Alm » et le hameau de Löcherberg sont des destinations appréciées. On y trouve un biotope qui abrite encore le coq de bruyère, une espèce protégée. Le hameau de Maisach doit sa notoriété au sentier « Maisacher Turmsteig » et au belvédère « Buchkopfturm ». Cette localité est d’ailleurs le centre géographique du Pays de Bade d’après les calculs des géographes. Le nom du hameau de Lierbach apparaît dans les livres d’histoire et sur Instagram grâce aux ruines du monastère d’Allerheiligen. Les cascades du même nom ont la cote auprès des randonneurs. C’est le berceau du tourisme en Forêt-Noire. En côtoyant le ruisseau « Lierbach » en aval, on entre dans la petite ville d’Oppenau par la porte médiévale « Lierbacher Tor ». À la périphérie occidentale de l’agglomération, le ruisseau « Lierbach » se jette dans la rivière « Rench » qui a donné son nom à la vallée.

Celui, qui est déjà venu ici, apprécie la beauté extraordinaire des lieux. À Oppenau, on a tout le loisir de contempler les nuages inoffensifs qui passent dans le ciel bleu et on se régale sans compter les calories. Ici, il ne s’agit pas de s’essouffler en grimpant en haut des montagnes, mais de respirer profondément. De belles perspectives, n’est-ce pas !